Ateliers scolaires - pratiques artistiques et écologiques

Ateliers scolaires – pratiques artistiques et écologiques

Education artistique & citoyenne Médiations Arts écologie peinture

Publié le 17 mai 2024

Du 4 au 18 octobre, l’Institut des Afriques invite le lieu alternatif camerounais, la Fabrique de Suza, le temps d’un programme carte blanche dans différents lieux de la métropole bordelaise : les Avant-Postes, la Villa Valmont, le Rocher de Palmer et la ManuCo.

La Fabrique de Suza est un lieu de réflexion et d’action attentif à la pluralité des voix du Vivant. Ce lieu promeut la conception et la mise en pratique d’une utopie active pensant l’humain dans sa relation au Vivant. L’Institut des Afriques donne carte blanche à la Fabrique de Suza deux semaines durant en octobre pour imaginer une manifestation pluridisciplinaire. Celle-ci a pour but de décentrer nos regards sur le Vivant en s’inspirant de l’expérience menée à la Fabrique de Suza.

Dans ce cadre, l’Institut des Afriques propose aux jeunes publics de bénéficier d’ateliers de pratiques artistiques et écologiques animés par l’artiste pluridisciplinaire Anna Mapoubi. Deux ateliers au choix sont proposés aux enseignant·e·s et leurs classes :

Ces ateliers sont ouverts aux classes de collèges (de la 6e à la 3e) et lycées (seconde).

Les ateliers seront à réserver via le Pass Culture (parution de l’offre prochainement). Vous souhaitez inscrire votre classe à l’un des ateliers ? N’hésitez pas à contacter notre équipe au 07-44-97-21-70 ou à nous écrire sur contact@institutdesafriques.org

Au programme


Atelier – Redessiner les objets des patrimoines africains

Cet atelier est organisé en résonance avec l’installation RESET 98 de l’artiste camerounais Patrick Joël Tatcheda Yonkeu, qui sera présentée aux Avant-Postes (Théâtre de la Lucarne) à Bordeaux du 1er au 25 octobre 2024. Cette œuvre est composée de 98 pièces-objets du patrimoine africain. Elle nous invite à la reprogrammation de nos mémoires collectives.

« Comme de nombreux peuples qui ont subi le poids de la colonisation, l’Afrique peine à recouvrer sa mémoire éparpillée dans des musées hors du contexte et des fonctions sociales, culturelles et spirituelles pour lesquelles ces objets avaient été conçus. » – Patrick Joël Tatcheda Yonkeu

À la suite de la visite RESET 98 , Anna Mapoubi invitera les élèves à dessiner des masques ou des objets de patrimoine présentés dans l’installation. Le dessin se fera sur papier blanc cartonné de récupération idéalement. Les élèves seront également amené·e·s à faire du collage sur leurs dessins avec des tissus de récupération et de la peinture !

Pourquoi ? Cet atelier a pour but de sensibiliser les élèves au patrimoine et aux restitutions des œuvres d’arts africaines. Dans cet atelier, il est question de réactualiser les mémoires à la lumière des défis en commun avec le continent africain, au premier rang desquels les défis climatiques. Cette réactualisation est pratiquée, dans cet atelier, à travers une éducation artistique et culturelle responsable.
Plus spécifiquement, cet atelier vise à :
• Donner aux élèves des repères liés à l’histoire des œuvres d’art des Afriques et les contextualiser dans l’Histoire des colonisations puis des décolonisations (enjeux de circulations des œuvres).
• Connaître les particularités matérielles et formelles des œuvres d’art.
• Rencontrer les œuvres originales et les artistes.
• Susciter l’imaginaire et la créativité à travers la production de nouvelles formes d’œuvres d’art avec des matériaux de récupération.
• Favoriser l’ouverture aux arts des Afriques.
• Sensibiliser aux pratiques artistiques responsables.

À qui s’adresse l’atelier ? Cet atelier s’adresse aux collègien·e·s (classes de 6e à la 3e) et aux lycéen·ne·s (classes de seconde). Il est complémentaire avec les programmes scolaires en Histoire de l’art, arts plastiques et d’Histoire-Géographie.

Informations pratiques
Durée de l’atelier : 3h. À vous de choisir parmi ces dates :
• Mardi 8 octobre
• Mercredi 9 octobre
• Mardi 15 octobre
• Mercredi 16 octobre
Cet atelier se déroulera aux Avant-Postes (Théâtre de la Lucarne) à Bordeaux centre.

Tarif : 15€ par élève (via le Pass Culture).

Matériel
Pour cet atelier, les élèves auront besoin d’amener :
• Cartons blancs de récupération
• Tissus de récupération (n’importe quel tissu destiné au recyclage)
• Crayons papiers et crayons de couleur
• Colle
• Ciseaux
• Agrafeuses et agrafes


Atelier – Fabriquer des peintures végétales

Repenser notre rapport au Vivant nous appelle à imaginer de nouvelles pratiques respectueuses de l’environnement et de l’humain. Dans cet atelier, il est question de fabriquer des peintures avec des végétations et des matériaux à la portée de tou·te·s.

Les élèves réaliseront des peintures aquarelles biologiques (liquide) et des peintures épaisses aux pigments naturels. Avec des légumes, des fleurs, de la farine, de l’huile de lin… Les élèves pourront partir avec leurs propres petits bocaux de couleurs faites maison !

Pourquoi ? Cet atelier a pour but de sensibiliser les élèves aux pratiques artistiques écologiques à commencer par la fabrication des matériaux ! Il permet aux jeunes de :
• Découvrir et produire des matériaux artistiques éco-responsables.
• Comprendre les interactions entre l’art et l’écologie.
• Adopter un comportement éthique et responsable.
• Apprendre à organiser le travail de production de matériel artistique

À qui s’adresse l’atelier ? Cet atelier s’adresse aux collègien·ne·s (classes de 6e à la 3e) et aux lycéen·ne·s (classes de seconde). Il est complémentaire des programmes scolaires en arts plastique, sciences de la vie et de la terre et pourquoi pas en physique-chimie.

Matériel
Pour cet atelier, aucun matériel ne sera demandé aux élèves. L’Institut des Afriques fournira les végétaux

Informations pratiques
Durée de l’atelier : 3h. À vous de choisir parmi les dates suivantes :
• Lundi 7 octobre de 14h à 17h
• Vendredi 11 octobre de 9h30 à 12h30
Cet atelier se déroulera à La ManuCo à Bordeaux Centre.
Tarif : 20€ par élève (via le Pass Culture).


Anna Mapoubi : animatrice des ateliers

Née en 1983 au Cameroun, Anna vit et travaille entre Douala et Saint-Étienne, où elle a étudié les arts plastiques, le design, la musique et les sciences de l’Art. Artiste pluridisciplinaire, ses créations sont d’une poésie foisonnante. En mixant diverses techniques, telles que le pliage ou le tissage, Anna Mapoubi refuse tout cloisonnement et nous invite à rassembler et assembler ce qui est épars. Anna Mapoubi a entre autres participé en 2016 à la Biennale Dak’art et au Summer Festival – Villa Ada à Rome -, au OFF de la Biennale de Venise 2017 – Art and Globalization ainsi qu’au OFF de la Biennale de Venise 2019 – GAD – Giudecca Art District. En 2021, elle présente son exposition « Fluide fou » à la Galerie MAM

Contact


Dana Khouri
Coordinatrice
07-44-97-21-70
d.khouri@institutdesafriques.org