Masterclass avec Catarina Simão

Masterclass avec Catarina Simão

Afriques en vision Cinéma Conférences Evénement en partenariat Expositions Saison de l'Institut des Afriques Cinéma Culture Saison de l'Institut des Afriques

Organisateur : Institut des Afriques et FRAC MÉCA

Prélude d’Afriques en vision au FRAC MÉCA

• à 16h : visite guidée de l’exposition Les Péninsules Démarrées
• à 16h30 : masterclass par Catarina Simão

« Les images du changement : promesses et trahisons »

par Catarina Simão, artiste et chercheuse, en discussion avec Chloé Buire, chercheuse CNRS au LAM (Les Afriques dans le monde).

Aperçu historique

Dans les années 60, alors que les prémisses d’une guerre d’indépendance contre le colon portugais se font déjà sentir, Eduardo Mondlane (premier président du Front de Libération du Mozambique, FRELIMO) et son épouse américaine, Janet Mondlane, imaginent un institut en exil pour former une nouvelle génération de Mozambicains et de Mozambicaines. C’est en Tanzanie que le Mozambique Institute mettra en place un nouveau système pédagogique, en rupture avec le système colonial portugais.

Les images qui documentent le quotidien de cette école anticoloniale appartiennent au général et ancien combattant de la lutte de libération nationale, Jacinto Veloso, devenu un important dirigeant du parti FRELIMO à l’indépendance en 1975. Veloso était pilote de l’armée portugaise quand, en 1963, il a déserté, affrétant l’avion où il partait en mission pour rejoindre le FRELIMO en Tanzanie. Après plusieurs épisodes dérivés de son acte radical, Veloso retourne à Dar es Salaam en 1966, en apportant avec lui une caméra Super 8. Il devient professeur au Mozambique Institute et commence à filmer de manière expérimentale.

Aux origines de la démarche de Catarina Simão

En 2014, l’artiste portugaise Catarina Simão a d’abord utilisé les séquences Super 8 de Veloso pour ses recherches, en identifiant les étudiants et les enseignants qui apparaissaient sur les images, devenus, dans le temps, des protagonistes de l’histoire du Mozambique indépendant.

Mais à mesure de son enquête, l’artiste a progressivement renversé la manière dont elle utilisait initialement ces images. D’images témoins renvoyant à une simple mémoire biographique, elles sont devenues des clés de lecture pour comprendre le projet émancipateur du FRELIMO, dans ses utopies mais aussi dans ses échecs.

La masterclass en résumé

La Masterclass « Les images du changement : promesses et trahisons » revient sur cette enquête filmique pour interroger l’histoire des luttes de Libération et le rôle joué par les archives visuelles dans sa construction. Elle s’adresse à celles et ceux qui s’intéressent à la réception sociale des archives et aux processus de décolonisation en Afrique australe et au-delà.