Afriques en vision : ciné-brunch

Afriques en vision : ciné-brunch

Afriques en vision Cinéma Saison de l'Institut des Afriques Cinéma Culture

À 10h, l’équipe du Café Utopia vous propose de commencer votre dimanche sur une note gourmande avec un savoureux brunch en musique ! Puis, direction la salle de cinéma où vous pourrez découvrir une sélection de courts-métrages du continent africain, qui viendront clôturer en beauté cette édition d’Afriques en vision !

Le choix de Fati

réalisé par Fatimah Dadzie
(court-métrage documentaire, 2021, 42 min, Ghana /Afrique du Sud)
Sélection d’ARTE « Génération Africa – récits pluriels sur la jeunesse d’un continent »

Fati et son mari ont migré en Italie avec leurs rêves de prospérité. Ils ont investi leurs économies dans le difficile parcours migratoire par la Libye, confiant leurs enfants à la famille. Alors qu’elle est enceinte, Fati apprend que ses enfants restés au Ghana sont livrés à eux-mêmes. Elle décide de rentrer dans son pays malgré l’opposition de son mari – sa grossesse étant un argument pour faciliter leur régularisation en Europe. Dès son retour, Fati est stigmatisée par ses proches qui ne comprennent pas son choix…

Toutes les nuits

réalisé par Latifa Saïd
(court-métrage de fiction, 2021, 21 min, France)
Prix du meilleur court-métrage à Human Fest 2022 (Valencia) et prix du scénario et du meilleur court-métrage à l’Avanca Film Festival (Portugal).

Belleville. Un quartier populaire parisien. Depuis deux ans, Nadia vit seule avec son fils, Samy, 15 ans. Elle enseigne le français à des prostituées chinoises au sein d’une association. Engagée dans son travail, elle est proche de l’une de ses élèves, Mei, qui économise pour faire venir son fils en France. Mais une nuit, Mei est arrêtée par la police et risque l’expulsion. Nadia va tout faire pour la sauver au risque de fragiliser son lien avec son fils…

Qu’importe si les bêtes meurent

réalisé par Sofia Aloui
(court-métrage de fiction, 2020, 23 min, France / Maroc)
César du meilleur court-métrage de fiction 2021 (France) et Grand prix du jury au festival du film de Sundance 2020 (États-Unis).

Dans les hautes montagnes de l’Atlas, Abdellah, un jeune berger et son père, sont bloqués par la neige dans leur bergerie. Leurs bêtes dépérissant, Abdellah doit s’approvisionner en nourriture dans un village commerçant à plus d’un jour de marche. Avec son mulet, il arrive au village et découvre que celui-ci est déserté à cause d’un curieux événement qui a bouleversé tous les croyants.

Projections suivies d’un échange avec Latifa Saïd, réalisatrice de Toutes les nuits et Alessandro Jedlowski, anthropologue des médias.