Les Afriques à l’honneur aux Journées Européennes du Patrimoine

Les Afriques à l’honneur aux Journées Européennes du Patrimoine

A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine se déroulant les 18 et 19 septembre, plusieurs acteurs culturels bordelais et néo-aquitains regroupent leurs forces pour proposer des expositions africaines. Le Musée d’Angoulême, le FRAC Nouvelle-Aquitaine MÉCA, la Mairie de Bordeaux, le Musée d’Ethnographie de l’Université de Bordeaux, le Forum des Arts et de la culture de Talence, MC2a et l’Institut des Afriques proposent tout un programme de visites guidées d’expositions et d’ateliers ouverts à tous les publics le week-end du 18 septembre!

Les expositions à l’honneur les 18 et 19 septembre

Congo Paintings au Musée d’Angoulême

Voici une exposition qui ne vous laissera pas indifférent ! Sont rassemblés pour la 1ere fois à Angoulême, et grâce aux prêts de trois collectionneurs passionnés, la fine fleur de la scène artistique bouillonnante de Kinshasa. C’est à un véritable festival de couleurs et d’images que vous vous frotterez ! Plusieurs générations d’artistes offrent leur regard engagé et souvent corrosif sur la société kinoise, mais aussi sur sa place dans le monde ou partagent leur vision de l’art et du rôle de l’artiste. Exposition présentée du 4 septembre 2021 au 2 janvier 2022. Grâce aux aimables prêts de Philippe Pellering, Bernard Sexe et Boris Vanhoutte.

© Chéri Samba, Aussi au plafond, 2002, coll Boris Vanhoutte


RHIZOMES à la Base Sous-Marine à Bordeaux 

Les modalités de construction et de dissémination du savoir ont connu des bouleversements majeurs avec internet et l’avènement de la sphère digitale. Comment ces profondes modifications questionnent-elles le rôle de l’oralité au 20e siècle et inspirent la création artistique actuelle ?

Au sein de la Base Sous Marine gérée par la ville de Bordeaux, Rhizomes interroge l’influence des nouvelles technologies sur la production artistique et leur utilisation pour ré-imaginer le présent, questionner le futur et (re)contextualiser les récits officiels.

Dans le cadre des journées du patrimoine, des ateliers créatifs avec Claire Soubrier, artiste plasticienne, sont proposés sur réservation (base-sous-marine@mairie-bordeaux.fr), dans la limite des places disponibles. Exposition présentée jusqu’au 3 octobre 2021, dans le cadre de la Saison Africa2020.

© Photo prise de l’exposition Rhizomes présentée à la Base Sous-Marine, crédit Guy Lenoir


Memoria: récits d’une autre Histoire

au Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA à Bordeaux

Memoria

Memoria : récits d’une autre Histoire / C’est l’idée d’une mémoire collective composée d’une myriade de récits, de questionnements et d’expériences éparpillées dans nos mémoires individuelles. Elle est ici révélée à travers les œuvres de quatorze artistes qui renouvellent notre regard sur la création contemporaine issue d’Afrique et de ses diasporas. 

Exposition présentée dans le cadre du Focus Femmes de la Saison Africa2020 et disponible jusqu’au 20 novembre 2021. Ouverte le samedi 18 septembre de 13h à 18h30.

©Vues de l’exposition “Memoria : récits d’une autre Histoire”, du 5 février au 20 novembre 2021 au Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA. Photos : Gaëlle Deleflie 


THE PROPHECY au Muséum de Bordeaux – Sciences et nature

Affiche Monteiro

The Prophecy, littéralement « la prophétie », est un projet mené en collaboration avec Jah Gal et Ecofund,  un réseau entre particuliers, pour protéger l’environnement. L’idée a germé dans la tête du photographe Fabrice Monteiro après une rencontre avec Haïdar el Ali, ministre de l’écologie du Sénégal. Fabrice Monteiro a sélectionné les problématiques environnementales susceptibles de toucher le pays dans les années à venir dans le but de sensibiliser la population locale et promet une terrible prophétie aux sénégalais si leurs habitudes ne changent pas. Exposition présentée du 18 septembre 2021 au 16 janvier 2022.

Photographie : © Fabrice Monteiro / Conception graphique, mairie de Bordeaux, 2021


Grandes figures de l’Histoire africaine contemporaine

au Musée d’Ethnographie de l’Université de Bordeaux

Cette exposition présente une quarantaine de dessins inédits de Dialiba Konaté dans lesquels on reconnaîtra les figures tutélaires de Léopold Sédar Senghor, Félix Houphouet Boigny, Neslon Mandela et tant d’autres personnalités qui ont marqué un tournant dans l’Histoire africaine contemporaine.

Exposition prolongée dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine et ouverte le 18 septembre 2021 avec des visites guidées et des ateliers au programme, disponibles sur réservation.

© Mandela, Oeuvre de Konaté – Guy Lenoir 


Tagro Dréhounou, 2010 de Frédéric Bruly Bouabré

au Forum des Arts et de la culture de Talence

Dessinateur et poète, l’ivoirien Bruly Bouabré (1923-2014) est l’inventeur de l’écriture bété, une écriture spécifiquement africaine pour sauver de l’oubli la culture du peuple bété.

Son œuvre, riche de plusieurs milliers de dessins réunis sous le titre « Connaissance du Monde » est une sorte d’encyclopédie des savoirs du monde. Une représentation de tout ce qui est caché ou donné à la surface des choses, des signes, des pensées divines, des mythes, des sciences, des rêves…La série Tagro Dréhounou (courtesy Galerie Magnin-A) est composée de 213 dessins. Sa présentation est accompagnée d’un programme de médiation en collaboration avec l’Institut des Afriques et MC2a. 

Exposition présentée jusqu’au 25 septembre 2021

Crédit photo: André Magnin – MAGNING-A, Paris

Signataires du communiqué de presse

Rejoignez-nous

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux pour suivre notre actualité !

Articles récents